>
Quelques sites à visiter sur l'île

Quelques sites à visiter sur l'île

• FORT-DE-FRANCE •

Fort-de-France est la capitale de l'île française de Martinique, aux Antilles. Elle est connue pour son architecture coloniale, ses balcons en fer forgé, ses fleurs tropicales et ses plages.
Riche d'un grand nombre de paysages et de monuments, Fort-de-France est le lieu incontournable de la Martinique.

Vous trouverez donc ici toutes nos suggestions de visites dans cette magnifique ville pour embellir votre séjour.

Fort Saint Louis

fort-saint-louis-1562751877.jpg

Base navale en activité, siège du haut commandement de la Marine Nationale pour la zone Antilles-Guyane. Premier point d’ancrage historique de la basse ville, l’impressionnante construction « à la Vauban » attire le regard des promeneurs et visiteurs depuis le front de mer.

Longtemps fermé pour restauration, le Fort Saint-Louis est de nouveau ouvert au public. Vous pouvez acheter vos billets au kiosque d’informations touristiques de la Savane.

Adresse: Bd CHEVALIER SAINTE MARTHE 97200 FORT-DE-FRANCE.

Horaires:
 Du mardi au samedi de 9h à 16h.

Tarifs:
 4€ pour les enfants de 6 à 14 ans et 8 € au delà.

Cathédrale Saint Louis

cathedrale_st_louis-1562762178.jpg


La Cathédrale Saint Louis compte parmi les monuments historiques de Fort de France. Elle est située dans un quartier animé et commerçant de la ville et sa visite peut être aisément combinée avec un tour au marché aux épices de la rue Blénac ou encore une visite de la Bibliothèque Schoelcher.


HORAIRES DE LA CATHÉDRALE

  • Mardi - Vendredi : 6h/11h30
  • Lundi et Samedi : 8h/11h30
  • Dimanche : 6h30/12h30 - 16h/18h30

Rue Victor Schoelcher 97200 Fort de France

05.96.60.59.00

Le marché aux épices

etal-du-grand-marche---fort-de-france-1564047897.png



Le marché aux épices est un lieu de visite incontournable de la capitale, riche en couleurs et en senteurs.

Situé au cœur de la ville, vous trouverez sur les étals des marchandes, une grande variété d’épices locales aux odeurs enivrantes, des fruits et légumes, des liqueurs du pays ainsi que de l’artisanat.

Une petite faim ? Des mets de la cuisine antillaise vous attendent dans l’un des restaurants très prisés du marché.

• DIAMANT •

Le diamant est une charmante petite ville située au sud-ouest de la Martinique. Elle est très certainement l’une des destinations privilégiées des vacanciers pour la beauté de son paysage.

La longue plage de sable clair qui borde la ville offre un véritable décor de carte postale avec une mer bleu-turquoise. En empruntant la petite route touristique des Anses, vous admirerez toute la beauté du littoral.

Rocher du Diamant

morne_larcher-1562763102.jpg
Le Diamant tire son nom du grand rocher en forme de diamant qui se situe face au littoral. Véritable joyau de l’île, son histoire est liée à la piraterie. 
C’est un vestige de l’activité volcanique de la Martinique, dont la forme se rapprochant du célèbre bijou qu’est le diamant lui a valu son nom.

Malheureusement, le Rocher en lui même n'est pas accessible, il est strictement interdit d'accoster sur l'île.

Cependant, Le Diamant est très réputée pour ses activités nautiques et autres. On y pratique notamment du jet ski, du surf et de la plongée sous-marine pour s’approcher du rocher. Pour ceux qui préfèrent prendre de la hauteur, il est possible de faire du parapente.

Morne Larcher

shutterstock_484265272-1562764158.jpg
Situé sur le commune du Diamant, juste en bord de mer, le Morne Larcher est un ancien volcan aujourd'hui éteint, culminant à 478m.
La forme et le relief de la montagne et de ses environs, lui valent le surnom de 'femme couchée'.

Malgré le fait que le sommet de cette montagne soit inaccessible pour les marcheurs de part sa végétation inextricable, il est possible de réaliser de très belles randonnées pour monter à environ 400m d'altitude avec comme cadeau une vue sans égal. 

Une marche en grande partie ombrageuse grâce à la végétation omniprésente jusqu'au point de vue, après l'effort.

Mémorial de l’Anse Caffard

memorial-1562765042.jpg
Le mémorial de l’Anse Caffard se trouve au sud du Diamant. Le 8 avril 1830, un navire faisait naufrage au large du Diamant. Bilan : 46 morts. Malgré l’interdiction de la traite des esclaves, c’était un bateau négrier en provenance du golfe de Guinée.

L’œuvre déposée à même le sol forme un ensemble de quinze bustes de personnages affligés. Construites en béton armé et blanchies au sable de Trinité-et-Tobago, chacune des statues pèse quatre tonnes pour une hauteur de 2,5 mètres. Elles sont orientées au cap 110 (est-sud-est), en direction de l’Afrique et du golfe de Guinée.

Elles figurent la foule des victimes anonymes de la traite.

• SAINTE-MARIE •

Sainte-Marie est le berceau du Bèlè, sorte de chorégraphie traditionnelle qui associe danse, chant et conte.
Elle est située au Nord-Est de l'île, sur la côte atlantique et sa mer y est très agitée.
La commune voit son affluence augmentée entre janvier et avril en raison du tombolo, véritable curiosité naturelle où un bras de mer apparaît et permet d’accéder à un îlet en “traversant” la mer à pied.
Cette commune possède une forêt aménagée, des musées comme le musée Saint-James, le musée de la banane).
Elle est le départ de nombreuses randonnées pédestres et le coin de la vannerie, grâce à la vannerie Caraïbe du Morne des Esses.

Le Tombolo

tombolo-sainte-marie-1564048110.png

Situé à Sainte Marie, commune du Nord Atlantique, le tombolo est un phénomène de marée, accessible de janvier à avril.

La mer « s’ouvre » pour laisser apparaître une bande de sable qui relie la plage à l’îlet Sainte- Marie (qui est un ancien port).

Ce tombolo, est le résultat des courants marins et de la houle. Il est alors possible de traverser la mer à pied, à cheval ou à dos de mulet, pour rejoindre l'îlet qui offre de magnifiques points de vue.

C’est également le refuge des sternes de Dougall, une espèce d’oiseaux protégés, qui y nidifie. L’accès à la partie haute de l’îlet est alors interdit au public à partir du mois d’avril.

• TRINITÉ •

Trinité se situe en bordure de l'océan atlantique et possède une importante façade maritime.
On y trouve des sites tels la Presqu'île de la Caravelle, les ruines du château Dubuc, une réserve naturelle, un village de pêcheurs (Tartane).
Ses terres sont fertiles, on y cultive la canne et la banane.
Trinité est aussi connue pour son “Trempage Show”, qui se déroule le 1er dimanche du mois de juillet : Un plat typique fait de morue, de fruits de mer et de pain rassis est étalé sur de grandes feuilles de bananiers et se déguste debout, avec les doigts.

La Presqu'île de la Caravelle

presqu_ile-de-la-caravelle---trinite-1564048261.png

Située à Tartane Trinité, avec ses 388 hectares d’espaces protégés, cette réserve aux multiples paysages, recèle de trésors disséminés dans sa faune variée et offre une avancée de 10 km dans l’océan atlantique.

Les amateurs de marche pourront y trouver leur bonheur avec les 2 circuits de randonnée :

-  Un petit sentier qui dure environ 1h00 (qui débute par la visite des ruines du château Dubuc).
-  Ce circuit est ombragé. On traverse la forêt sèche, la mangrove et la plage de la baie du Trésor.
-  Un grand sentier (plutôt réservé aux marcheurs confirmés): En 3h00, il est possible d’atteindre le phare, le plus haut sommet de la presqu’île.

• SAINTE-ANNE •

Située à l'extrémité sud de l'île, la commune de Sainte Anne dévoile ses 22 km de plages de sable blanc aux  eaux turquoises, bordées de cocotiers parmi lesquelles la célèbre plage des Salines.
Le tourisme y est très développé et c’est par excellence le lieu de vacances préféré des martiniquais.
La commune est riche en activités : randonnées, baignades, excursions, découvertes. Tout cela est au rendez-vous !

La plage des Salines

plage-des-salines---sainte-anne--1564048395.png



Longue plage de sable blanc, aux multiples cocotiers situés à Sainte-Anne, la Plage des Salines constitue une des plus belles plages du Sud de l’île.

Très apprécié, ce site est incontournable pour ceux qui apprécient de profiter de la mer et de la plage en famille ou avec des amis.

• SAINT-PIERRE •

Située au Nord Caraïbe, la commune de Saint Pierre est célèbre pour l'éruption de la montagne Pelée en 1902 qui la ravagea en faisant près de 30 000 morts.
Ville d'Art et d'Histoire, plusieurs sites sont à visiter : les ruines de la ville (le théatre, l'église du fort, la maison de la bourse, le cachot de Syparis), le mémorial de la catastrophe de 1902 (ancien musée volcanologique Franck Perret), la distillerie Depaz, le centre de découverte des Sciences et de la Terre.

La Montagne Pelée

montagne-pelee---saint-pierre-1564048717.png

La Montagne Pelée est un volcan actif, situé dans le Nord de l’île.

Elle culmine à une hauteur de 1397 m et est célèbre pour son éruption de Mai 1902 qui a causé la mort de 30 00 personnes et détruit par la même occasion la ville de Saint pierre, nichée en contrebas.

Aujourd’hui elle est le théâtre de belles randonnées.

Son ascension est relativement difficile car très escarpée sur un terrain souvent rocheux.

La randonnée permet d’atteindre plusieurs refuges.

L’ascension se termine au « Chinois », le point culminant, partie très délicate car parsemée de cavités et de débris rocheux.

A ce dernier niveau, en temps dégagé, on a une vue splendide de la Martinique, de l’île de Saint Vincent et de l’île voisine de Sainte Lucie, que vous pourrez admirer en étant fier de votre exploit car l’ascension de cette grande dame se mérite !